Quand Paraître passe avant Être : histoire d’un (faux) succès | Julie Rochon Visibilité Web

Quand Paraître passe avant Être : histoire d’un (faux) succès

Cet article a été réalisé dans le cadre d’un carnaval d’articles ayant pour thème le succès. Je vous invite à suivre ce carnaval et à aller découvrir les différents articles qui y sont proposés!

Le secret du succès: 10 mots qui vous garderont alignée – Par Marie-Josée Guérin, accompagnante en alignement

Pourquoi c’est bien correct (et fortement encouragé!) de vanter ses succès! – Par Catherine Cormier, Betti, réseaux sociaux et rédaction

Votre leadership, un gage de succès – Par Tania Boucher, Leadership & Stratégie

Le succès, vibre-le, attire-le – Par Isabelle Lefebvre, Activatrice de dons et créatrices d’empires

Quand Paraître passe avant Être : histoire d’un (faux) succès – Par Julie Rochon | Visibilité web

Le succès de la femme d’influence – Par Maude Leblanc, Spécialiste en branding


Quand on pense au succès, immédiatement on pense à ces personnes qui sortent du lot. Celles qu’on voit comme des espèces de gourous d’idoles, celles qu’on met sur un piédestal. On les admire pour leur facilité à rallier les gens, à transcender l’écran. On les envie d’être des aimants à succès.

Est-ce que vous croyez tout ce que vous voyez de cette personne?

De nos jours, on est portés à quantifier le succès d’une personne par le nombre de gens qui la suivent sur Facebook, sur Instagram ou toute autre plateforme sur le Web. Plus elle a de fans, plus elle inspire confiance. Et plus elle vend ses produits/services sans que les gens y réfléchissent trop. Comme hypnotisés par l’image que cette «idole» projette.

Soyez francs. Pour un même produit/service, pencherez-vous vers l’entrepreneure qui a 400 fans Facebook ou celle qui en a des milliers?

C’est ce que je pensais. Ne vous inquiétez pas, je ne vous juge pas. J’ai aussi longtemps pensé que le nombre était gage de confiance, voire de compétence.

Jusqu’à ce qu’on me prouve le contraire. Plusieurs fois.

Les likes, gages de succès?

La culture du like est tellement ancrée qu’on fait confiance aveuglément… jusqu’à ce qu’ont soit déçus. Le contenu annoncé n’était pas aussi spectaculaire que la personne qui le présentait.

Combien de fois des gens sont venus vers moi après avoir «tâté» d’une main le rêve promis (aka l’univers magique de ces stars des réseaux sociaux)? Je ne les compte plus, bien sincèrement.

On doit se l’avouer, c’est facile de nos jours de jeter de la poudre aux yeux de nos fans, surtout sur le Web.

Le paraître passe (trop) souvent avant l’être. La notoriété n’est pas toujours établie sur les compétences et les connaissances des gens dans leur domaine. Et c’est malheureux, surtout quand on parle d’entrepreneuriat.

Je suis loin de dire que ceux qui sont aimés en quantité ne sont pas compétents ou vrais. Non.

Par contre, le succès ce n’est pas une série de statistiques jetées en plein visage pour prouver qu’on réussi. Le succès, c’est la capacité à être authentique publiquement, à aider les gens, à créer une réelle connexion avec eux.

Combien ont pu avoir de vraies discussions avec ces idoles du Web?

Prendre le temps de découvrir les gens, d’établir une relation de confiance avec eux, ça vaut tout l’or du monde selon moi.

Le succès ne se mesure pas au nombre de fans, il se mesure au degré de connexion que la personne a su établir avec sa clientèle avec le temps. Dites-vous que le succès instantané ou axé sur le paraître dure rarement.

Prenez le temps de découvrir toutes ces perles, ces personnes cachées par la lumière de ces stars. Découvrez qui elles sont, ce qu’elles ont à vous offrir.

Avec le temps j’ai appris à connaître ces personnes qui courrent après les likes, tout comme celles qui vivent avec le fait de ne pas être reconnues comme étant populaires. Les premières font rêver, inspirent même. Pourtant, les deuxièmes sont bien souvent plus près de leurs clients et partagent avec joie leur passion pour leur métier.

Vous n’avez pas à choisir votre camp

Rien ne vous empêche d’apprécier les deux.

Sachez toutefois que le succès basé sur l’image peut parfois (souvent) décevoir.

Entourez-vous de gens authentiques, de personnes capables de créer de la valeur avec leur approche. Qui pensent plus à votre succès qu’au leur. Qui sont là pour vous aider et non pas pour rehausser leur notoriété à grand coup d’exploits.

Le succès n’est pas une question de paraître, mais d’être. Ne l’oubliez pas.

2 commentaires sur “Quand Paraître passe avant Être : histoire d’un (faux) succès

  1. Belle réflexion sur le paraître avant l’être. Je suis également en processus de réflexion, car ma clientèle est surtout dans le domaine du service où l’on jette souvent la poudre aux yeux. Merci du partage, Julie!

    1. Merci Anne-Marie! Je crois qu’effectivement dans le monde du service c’est facile d’en mettre plein la vue avec des approches du type Faites dans les 6 chiffres grâce à telle méthode. Mais bon, vaut mieux donner l’heure juste, être authentique et vraiment offrir une valeur ajoutée… ça s’avère beaucoup plus payant (dans les 2 sens) à moyen/long termes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *